1920
GAME -> Fight
© The Edge (1987)
13.50 / 20.00
 
 
Shao Lin's Road
cpc
 
 

Game Review

- PRESENTATION -
Ecran Titre
Un jeu de baston qui vous met dans la peau dans terrible guerrier Shao Lin, qu’espérer de mieux ? Konami vous propose donc à travers quelques niveaux de déchaîner la fureur du dragon qui sommeille en vous. Dis comme ça, ça donne envie non ?


- HISTOIRE -
Ecran Jeu
Bon je vais vous trouver un fil conducteur vite fait sur le gaz, parce que le vrai scénario je ne le connais pas. Je suppose que vous êtes un pauvre vendeur de poisson qui va devoir partir en guerre contre une sombre organisation du crime, parce que votre oncle, le brave Ming s’est fait tuer alors qu’il ne désirait pas payer les mafieux. Bon, ça tient la route.


- LE JEU -
Autre écran
Le scénario n’est pas le plus important comme vous pouvez le constater. Bref, vous voilà à pied d’œuvre pour énucléer et savater les méchants. Le jeu est assez coloré, les graphismes sympas bien que pas très fins mais on est habitué. Le scrolling est un peu saccadé, mais les niveaux ne sont pas très étendus ce qui fait que l’on peut quasiment les passer sans avoir à se déplacer.

Le but du jeu justement : pour progresser vous devez éliminer une vingtaine de méchants, leur nombre s’affichant en haut de l’écran avec les scores, les vies restantes et le niveau actuel de blessure. Une fois les méchants éliminés, une autre vague arrive avec un boss si on peut l’appeler ainsi, c’est à dire un gars (ou une fille) beaucoup plus costaud que les autres. Tous les vilains éliminés, vous passerez au niveau suivant et ainsi de suite.

Les niveaux ne sont pas très nombreux, seulement quatre je crois, mais une fois arrivé au dernier, on recommence les niveaux pas forcément dans l’ordre, mais avec une difficulté nettement accrue : des oiseaux se balladent dorénavant dans le décor et cherchent à vous fracasser la calebasse à coup de cailloux. Bref ça se corse (chef-lieu Ajaccio), mais ça reste jouable.

L’animation est assez bonne, on saute pour monter sur les plates formes, on peut sauter également latéralement. J’aurais aimé voir une plus grande diversité dans les coups car notre Petit Scarabée ne s’explique qu’à grands coups de satons, aucun coup de poing possible. On perd de la vie rapidement, puisque si on se fait toucher trois fois, notre perso est out. Cependant, on en récupère assez vite au score, tous les 10 000 points il me semble. Le tout est rythmé par une musique fort sympathique et de bons bruitages. Enfin, le fait de pouvoir récupérer des armes telles qu’une boule hérissée de pointes ou des boules d’énergie pour venir à bout des crapules est pratique et réjouissant !


- CONCLUSION -

Résultats du test

Graphisme: 2
Son: 3
Animation 2
Difficulté: 3
Richesse: 2
Scénario: -
Ergonomie: 3
Notice: -
Longévité: 3
Note perso: 3
Note globale:
14 / 20

Shao Lin’s road est un bon petit jeu de baston, sans prétention aucune, bien réalisé et qui a l’avantage d’accrocher le joueur.

La difficulté est bien dosée, contrairement à un tas de jeux qui présentent la caractéristique inverse et en deviennent injouables, et on prend pas mal de plaisir à progresser dans les niveaux.

On aurait apprécier plus de diversité dans les coups donnés ainsi que dans les ennemis voire même dans les niveaux car ils deviennent répétitifs au bout d’un moment.

Niveau sonore c’est excellent, la musique est vraiment de circonstance. ^_^

Bref, Shao Lin est un soft qui ne fait pas d'étincelles mais auquel vous pouvez réserver sans honte sa place dans votre logithèque.

Test réalisé par Fagaolin "la voix du sage"

Goto Top
CPC-POWER/CPCSOFTS, programming by Kukulcan © 2007-2020 all rights reserved.
Reproduction forbidden without any express authorization. All the game titles used belong to their respective owners.
Hébergement Web, Mail et serveurs de jeux haute performance